Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Susanna Huygens

divers

Les biquettes de Chambaran : la solidarité pour l'infini poésie d'un univers de passionnés

3 Octobre 2022 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

Je sais que je reviens peu sur ce blog, le monde qui nous entoure est tellement devenu fou. Si je le fais aujourd'hui, c'est pour vous parler d'une cagnotte Leetchi pour les Biquettes de Chambaran.

Jai tendance à me blottir dans les livres, le suivi de quelques blogs dont celui de l'autrice Marie Chioca dont le compte instagram, le blog (Saines Gourmandises) et les livres sont devenus mes refuges. Marie à un fils et une fille devenus par passion, alors qu'ils sont bien jeunes, éleveurs de chèvres en bio. Ils fabriquent, grâce à cet élevage, les biquettes de Chambaran, leurs fromages qu'ils vendent sur les marchés à Grenoble et dans sa région. Victimes de deux attaques extrêmement violentes de loups, et alors qu'ils se sont endettés pour monter leur exploitation, ils ont aujourd'hui besoin de votre aide pour acheter de nouvelles chèvres, se procurer deux gros chiens de berger et clôturer leur exploitation. Ils ne sont pas anti loup nos passionnés, mais malheureusement les chèvres sont des proies faciles pour des animaux sauvages affamées et alors que toute la faune a souffert de la sécheresse. Ni eux, ni moi, ne prenons position, en cette occasion, sur le débat sur la présence du loup. Vous n'imaginez même pas combien leur manière d'appréhender leur métier, est emprunte de poésie, tant leur passion est sincère et en même temps ce sont des jeunes ayant la tête sur les épaules et qui ne comptent pas leurs heures, ne mégottent pas sur le travail pour faire vivre leur exploitation. Alors quelle que soit la somme que vous pourriez donner, si vous souhaitez que perdure des fromages de qualité, un environnement préservé par des éleveurs généreux, qui participent à la vie de campagne, n'hésitez pas à participer à cette cagnotte Leetchi. N'hésitez pas à aller sur leur compte Instagram ou sur celui de leur maman, vous pourrez y voir de superbes images de leur élevage quelques jours avant l'attaque des loups.

Peut - être a bientôt lorsque des moments de poésie pourront à nouveau se partager.

Par Monique Parmentier

Lire la suite

Le James Webb entre découvertes et émerveillement

28 Juillet 2022 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

@ NASA JWT Nébuleuse de la Carène

Que dire de ces images qui nous parviennent quasi quotidiennement depuis le 12 juillet du Télescope James Webb, si ce n'est qu'elles sont d'abord pour tous sources d'émerveillement. Pour leur analyse, je vous recommande l'article du CNRS et la video sur la chaîne youtube de Ciel et espace. Et bien sur les espaces de la Nasa qui leurs sont consacrés.

@ NASA JWT Nébuleuse de l'anneau austral

La résolution du James Webb est, on peut se permettre de l'écrire, fabuleuse. L'espace n'aura jamais été aussi lumineux, aussi peu "noir" et jamais il ne nous aura semblé aussi occupé par les étoiles, les galaxies... jusqu'à remonter le temps... à seulement 300 millions d'années lumière du Big bang... mais à plus de 13 milliards d'années lumière de nous.

@ NASA JWT La galaxie la + ancienne

Il faut tenter d'imaginer ce que cela représente. Jamais l'être humain n'aura ainsi semblé réduit à ce qu'il est, improbable et extrêmement chanceux. Il serait probablement temps qu'on réalise que la cupidité qui nous pousse à détruire notre planète est absolument absurde. Les distances sont telles, qu'il n'y aura pas, même pour les plus riches, de vaisseaux de sauvetage.

@ NASA JWT NGC 628/M74

Nul ne viendra nous sauver... Alors au-delà de la découverte prodigieuse, qui nous scotche en les regardant, essayons aussi de percevoir ce qu'il en émane, cette conscience d'un univers tout à la fois magnifique, passionnant, mais où se déroule des phénomènes d'une extrême violence où la vie humaine... la vie n'est à la fois que peu de choses, ou plutôt une chose bien fragile mais tout aussi magnifique et onirique que cet univers.

Par Monique Parmentier

photos @ Nasa/Esa et agence canadienne de l'espace... Merci à eux pour cette extraordinaire réussite de collaboration scientifique et technologique... et plus encore humaine

@ NASA JWT Les premières images

 

Lire la suite

Narbo Via … la poésie d’un monde disparu

8 Mai 2022 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

Narbo Via Photo @ Monique Parmentier

L’été dernier, en raison de la Covid, je n’avais pu aller visiter, le nouveau musée narbonnais, consacré au passé antique de la ville : Narbo Via

Contrairement à Nîmes, alors même que Narbonne a connu un passé bien plus prestigieux, les vestiges extérieurs de la ville antique ont quasiment tous disparus.

Mais de nombreuses fouilles ont révélé, tant à l’emplacement de la zone urbaine que de l’antique zone portuaire de nombreux vestiges. Un musée existait dans l’ancien palais de l’archevêché, mais afin de mettre en valeur les plus récentes découvertes, la ville a construit un nouveau musée. 

Narbo Via Photo @ Monique Parmentier

Une belle réussite, tant au niveau de l’architecture du bâtiment, que de ces espaces et aménagements. La fluidité de la visite, permet aux visiteurs de tout âge, de profiter avec plaisir, de l’invitation au voyage que nous offre ce nouveau musée.

Narbo Martius fut la première colonie romaine fondée hors d'Italie en 118 avant notre ère. Il était donc parfaitement normal d'y consacrer un musée pouvant montrer au public toute la richesse des collections dispersées entre les réserves, le musée épiscopal et l'extraordinaire collection de pierres lapidaires qui jusqu'à présent étaient empilées, sans aucune mise en valeur, dans Notre-Dame de Lamourguier, une église proche des Halles.

Narbo Via Photo @ Monique Parmentier

Ces blocs épars, près de 2000 bas-reliefs, proviennent pour l'essentiel de monuments funéraires. Ils sont extrêmement variés, allant de la simple stèle au vestige monumental. Je vous recommande la lecture d'un excellent article scientifique, écrit pour la Revue Patrimoines du Sud par Carole Papin en 2015.

Désormais et grâce à une muséographie adaptée et à une signalétique/cartels interactifs, on peut en découvrir tout à la fois la délicatesse de certains détails et l'intérêt historique.

Narbo Via Photo @ Monique Parmentier

Le musée présente également de magnifiques mosaïques mais aussi des fragments de fresques, des petits objets de la vie quotidienne et de très belles sculptures ainsi que toutes les découvertes archéologiques faites autour du port de Narbo Martius.

Narbo Via Photo @ Monique Parmentier

Véritable invitation à un voyage dans le temps et dans un paysage méditerranéen, quasiment onirique, tant il nous paraît plus authentique et préservé.

Je vous invite, sur la route des vacances à vous y arrêter, pour une visite que vous ne regretterez pas, tant ce bâtiment à l'architecture contemporaine d'une grande élégance, met en valeur les œuvres  exposées. Durant ma visite, j'ai eu le sentiment que le temps s'était arrêté, me permettant de savourer la grâce et la splendeur de ces "tessons" de vie. Purs instants de poésie que les architectes du projet ont su saisir.

Par Monique Parmentier

Narbo Via Photo @ Monique Parmentier
Narbo Via @ Monique Parmentier

 

Lire la suite

Narbonne, ma belle

8 Mai 2022 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

@ Monique Parmentier

Alors que comme chaque année, TF1 demande à ses auditeurs d’élirent le plus beau marché de France et que Les Halles de ma ville de cœur y concourent, je termine un premier court séjour me permettant d’enclencher ma recherche d’appartement. J’ai donc pu appréhender ce qui permettra je l’espère rapidement de trouver ce petit T2 de mes rêves me permettant de m’installer dans ma ville lumière.

@ Monique Parmentier

Et bien évidemment, je suis retournée à ma Caverne d’Ali Baba pour y savourer non seulement quelques unes des gourmandises de mon sud, mais également d’y partager tant de sourires, cette convivialité qui est l’âme de Narbonne.

@ Monique Parmentier

N’hésitez pas à y passer et à voter pour ce qui est plus qu’un simple lieu où se rassembleraient des commerces de bouche. Ici bat le cœur du bonheur, simple et si vrai, du partage.

@ Monique Parmentier

J’ai repris mes longues promenades à la découverte de ces jardins extraordinaires baignés de lumière bleue et profité de ma chambre avec vue au Zenitude Hôtel (un grand merci à toute l’équipe de me permettre de la retrouver à chacun de mes séjours et de cet accueil à l’image de la ville si souriant).

@ Monique Parmentier

Narbonne, ma belle, je reviens bientôt.

@ Monique Parmentier

par Monique Parmentier 

 

Lire la suite

Nos cœurs battent si fort qu’ils font tout le silence

29 Avril 2022 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

@ Nasa JWST

Les premières photos en provenance de la NASA, réalisées par le James Webb Space Télescope sont tout simplement aussi belles que passionnantes. Dans notre actualité si désespérante et sinistre, elles ouvrent une fenêtre vers l’infini et des découvertes dont chaque annonce sera source d’émerveillement. Depuis son départ, le 25 décembre dernier, JWST, nous aura apporté de quoi nous réjouir et espérer le jour, le mois… à venir. Et toujours me revient en mémoire ces nuits à observer le ciel étoilé enfant et adolescente et à espérer qu’une fois à Narbonne, je pourrais m’acheter un petit télescope, me réabonner à Ciel et Espace et ainsi m’évader dans la nuit en quête de beauté mais aussi de cette connaissance du monde.

 

@ Nasa. Illustre les progrès fait en deux décennies d’observation en Infrarouge

Mais qu'importe que se taise même la mer,

Si dans l'espace immense et clair

Plein d'invisible violence

Nos coeurs battent si fort qu'ils font tout le silence

Émile Verhaeren

Lire la suite

Eloge de l'amitié, ombres de la trahison

7 Mars 2022 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

@ Monique Parmentier

Il est des textes qui m'ont profondément marqué parce qu'ils sont arrivés dans ma vie à un moment où ils se sont révélés essentiels, m'apportant des réponses à des questions douloureuses et ainsi le réconfort. Ces textes, parfois, sont alors allés se lover dans un coin de ma mémoire, tandis que d'autres s'éloignaient à jamais. Le texte de Tahar Ben Jelloun, sur l'Eloge de l'amitié, ombres de la trahison, a été un texte révélateur, exprimant bien au-delà d'un sentiment, une valeur qui dans nos sociétés n'a plus vraiment sa place ou à perdu son sens profond. J'appartiens à une génération, qui a non seulement lu le Grand Meaulnes et en a été profondément marqué, mais au-delà a assimilé la beauté de l'amitié comme un de ces éléments de la poésie du monde, pierre de fondation de tout ce que je suis, de tout ce dont je rêve et qui nourrie mon âme.

@ Monique Parmentier

Ce texte est venu à moi, en 2012, une année de remise en question. Où une personne mal intentionnée et des "amis" communs, m'ont profondément fait douter de ce qui était pour moi, inconsciemment jusqu'alors une valeur fondatrice. Ce texte m'a permis d'effacer mes doutes et m'a depuis accompagné. Si la blessure est restée, il m'a permis de la panser. Depuis, avec la très belle lettre de Jacqueline de Romilly qui évoque aussi la beauté sensible de l'amitié, si proche de l'amour, mais si différente, ce texte m'accompagne à jamais.

Mais celui - ci plus que d'autres, m'a fait prendre conscience de ce en quoi la "trahison", l'avilissement de cette valeur Amitié par des faux amis peut redoutablement faire mal. Ainsi désormais lorsque certains veulent me faire douter ou que sans savoir pourquoi, le souvenir de la douleur me revient, je me remémore ce texte si beau, si juste :

@ Monique Parmentier
"Parce que l'amitié est à l'écart de toute satiété et de tout calcul, ces dérapages ne devraient pas se produire, d'autant qu'on ne saurait les prévoir. L'absence de conflit pervers et d'intérêt dissimulé est le fondement même de l'amitié. Une amitié trahie est une blessure insupportable parce qu'elle ne faisait pas partie de la conception et de la nature de la relation, laquelle est une vertu.
Elle est vécue comme une injustice, une blessure incurable. Pourquoi ce genre de blessure persiste-t-il dans la mémoire? Parce que le principe de la parole donnée n'a pas été respecté, la confiance a été abusée, s'est retrouvée comme une demeure cambriolée par celui ou celle à qui on en a laissé les clefs. Et l'on est effaré de découvrir qu'on a été dans l'erreur, qu'on a longtemps fait fausse route, cru des mots vides de sens, qu'on a ouvert sa maison intérieure, ce lieu intime du secret. Et voilà que soudain, tout vole en éclats."
Par Monique Parmentier - Extrait du texte de Tahar Ben Jelloul - Eloge de l'amitié, ombres de la trahison
Lire la suite

Finir 2021 sur un instant onirique

30 Décembre 2021 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

@DR

L’ESA (European Space Agency) sort ce soir les images de la séparation du James Webb et d’Ariane 5, corrigées des erreurs de transmission (écran gris intermittents) du direct. Des images oniriques, de toute beauté. Comment ne pas les partager et vous dire une fois encore, prenez soin de vous et de vos proches.

L’harmonie existe et l’on peut se réjouir de choses modestes, une marguerite en fleur, un rayon de soleil en hiver plus que sur des choses privées onéreuses ou vaines et vides de sens. La Terre est belle et lorsque que l’être humain le veut vraiment, il est capable du meilleur. Et c'est aussi une joie que de voir que des défis collectifs, permettant de mieux connaître notre environnement mais aussi des progrès technologiques -qui permettront de faire avancer d'autres domaines qui permettront de mieux soigner, de moins polluer, de mieux percevoir notre environnement, ... - peuvent nous réjouir.

Cette réussite technologique est le fruit d’une véritable collaboration internationale de femmes et d’hommes portés par un rêve commun. 
Soyez prudents et faites toujours en sorte que vos rêves soient porteur d’harmonie, de joie et de bienveillance.

Un grand merci à tous ceux qui m’apportent de si beaux moments d’évasion en cette fin d’année.

Par Monique Parmentier

Lire la suite

Vœux

28 Décembre 2021 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

@ Nasa

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie autant exaltée par un événement public. Le lancement réussi du James Webb Space Télescope (JWST pour les intimes) m’a rappelé en cette deuxième année de gestion calamiteuse de Covid, que si l’humanité est capable du pire trop souvent, elle peut aussi être capable de nous offrir le plus beau cadeau de Noël qui soit, en démontrant que la science porte aussi en elle une part de rêves et de magie. Durant mon enfance et mon adolescence, j’ai été astronome amateur et je n’ai jamais cessé de m’intéresser aux sciences et particulièrement à l’astronomie et aux technologies qui font réellement progresser l’humanité comme celles qui ont permis cet envol et permettront les observations du JWST.

Une fois installée dans mon sud, je compte bien m’acheter un nouveau télescope et observer, contempler le ciel et ses merveilles. Rien n’est plus fascinant et n’offre une si grande plénitude que l’observation des planètes 🪐, de la galaxie d’Andromède ou des voiles de la Nébuleuse d’Orion. 

@ DR

En attendant, je souhaite à mes lecteurs, une année 2022, plus harmonieuse que 2021. La santé retrouvée … SVP faites vous vacciner et admettez les frustrations qu’impliquent pour un temps le respect des gestes barrières. On ne fait pas toujours ce que l’on veut dans la vie, mais l’essentiel désormais n’est il pas de sortir enfin de cette crise sanitaire qui nous met sur la voie de ce qui nous attend avec la crise climatique. Essayez de trouver le bonheur dans ces petits riens. Pour ma part, entre Tolkien et le suivi des observations du JWST, je patienterai en attendant le printemps, en espérant que je puisse enfin aller chercher à cette période l’appartement de mes rêves.

Belle, heureuse et harmonieuse année à mes lecteurs.

Monique Parmentier 

Lire la suite

Lectures, rêveries et gourmandises

15 Octobre 2021 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers, #Poésie et Littérature

Hôtel de ville Narbonne - Passage de l'Ancre @ DR

Cela fait depuis l'été et mes articles narbonnais que je ne suis pas revenue. En attente, je l'espère au printemps prochain, de commencer mes recherches pour un deux pièces dans ma ville de coeur, ma vie est quasiment recluse dans ma campagne Seine & Marnaise. Lorsque j'ai visionné le petit film dont est extrait cette image à la sortie du passage de l'Ancre, place de l'Hôtel de Ville à Narbonne, j'en ai eu les larmes aux yeux. J'aurais aimé plongé dans cette image, comme Mary Poppins dans ces mondes imaginaires. Je vis entre télétravail, qui me permet de travailler sereinement, sans galère de train, et des week end lectures et cuisine.

@ M Parmentier

Notre petite épicerie locale, vend désormais des légumes de producteur, avec Casa Zanoni pour les produits italiens et des produits de mon sud commandé via Internet, comme ceux de la vinaigrerie Cyril Codina, je me fais des petits plaisirs. Mais je l'avoue désormais, je ronge mon frein, me documentant également sur la décoration, pour faire de mon futur chez moi, un nid douillet où je pourrais savourer mon sud.

Mon blog va changer et sera plus souvent consacré à l'art de vivre dans le sud et si la musique en fera partie, elle ne sera plus un élément central de mes passeggiata.

@ Monique Parmentier

La cuisine, les promenades, de l'Abbaye de Fontfroide aux Halles, au bord de mer et la garrigue. J'attends cet univers merveilleux. En attendant, je lis. Je termine des ouvrages de Jacqueline de Romilly et hier, jour de sa sortie, la nouvelle édition/traduction du Silmarillion m'est arrivée au courrier. J'ai écouté la passionnante interview de Vincent Ferré sur Tolkiendil. Une discussion entre passionnés forcément captivante.

Chez Jacqueline de Romilly, je retrouve cette élégance fluide de l'écriture et des thèmes qui me sont chers, comme l'amitié, l'amour du beau, de la modestie et une conscience d'un monde riche, d'une envie d'apprendre toujours et encore.

@ DR

Le Silmarillion, je l'attendais avec impatience dans sa nouvelle traduction. Les illustrations de Ted Nasmith, très différentes stylistiquement de celles d'Alan Lee et John How, sont oniriques. Je vous recommande d'écouter, cette formidable interview de John How (en français, car ce dernier le pratique couramment). Je ne me lasse pas de cet univers littéraire et philosophique unique, si riche, qui offre à cet art de l'illustration la possibilité de révéler de belles personnalités, avec des univers visuellement si différents. JRR Tolkien, appartient comme Jacqueline de Romilly à des générations qui pour n'avoir que trop connu les horreurs de la guerre savaient que la beauté et l'humilité devaient être avant tout un art de vivre. Christopher Tolkien, à qui nous devons de pouvoir lire aujourd'hui les œuvres de son père, en était certainement la plus merveilleuse expression. Cet homme qui a vécu dans ce que certains pourraient considérer avoir été l'ombre de son père et qui a par son travail acharné et son amour filial, vécu dans sa lumière. Je pense que la postérité ne pourra jamais assez le remercier. En attendant le printemps et une nouvelle vie, je vous souhaite, chers lecteurs et chères lectrices, une excellente continuation.

Par Monique Parmentier

Lire la suite

Narbonne, ma belle

9 Août 2021 , Rédigé par Parmentier Monique Publié dans #Divers

@ Monique Parmentier

D'ici quelques jours, je terminerais ma chronique des concerts du Festival Musique et histoire, pour un dialogue interculturel qui comme chaque année s'est tenu à Fontfroide du 13 au 18 juillet.

 

 

Mais cette chronique me prend du temps, car j'ai malheureusement été contaminée par "le" Covid, probablement dans le TGV qui me conduisait à Narbonne le 12 juillet.

Heureusement, j'étais vaccinée car je pense que sinon mes symptômes auraient été encore plus lourds. Toutefois, la fatigue est bien là encore, avec des résurgences des points sensibles que le virus a atteint. J'ai repris le travail avec soulagement, mais il ne faut pas croire que ce séjour m'a laissé du coup plus de mauvais que de beaux souvenirs, car durant mon isolement les marques d'amitié et d'empathie que j'ai reçues m'ont beaucoup aidé. Me confirmant ce bien être absolu que je ressens à chaque fois que je peux séjourner à Narbonne.

@ Monique Parmentier

Je ne remercierais jamais assez le Zénitude hôtel également. La gentillesse du personnel et la vue que m'offrait ma chambre ont été pour moi d'un grand réconfort.

Le concert du 14 juillet a été comme à chaque fois, un instant de convivialité joyeux.

J'ai pu me promener dans les rues avant et après, prendre le temps de la contemplation, aller aux Halles et grâce à une véritable amie continuer à profiter des gourmandises qui y sont offertes. J'ai d'ailleurs retrouver le goût et l'odorat que j'ai perdu au 5e jour avant de repartir et donc d'autant mieux savourer les délicieux couteaux en persillade et autres merveilles de La Table de Benoît, les délicieux plats préparés de chez Maurice le Gascon, les fruits et légumes colorés qu'offrent à foison les Halles et autres petits macarons délicieux du Vieux Fournil.

Les fromages de chèvre dont particulièrement l'Ecu cathare de la Fromagerie Gandolf ont comme à chaque fois fait mon bonheur.

 

J'ai pu profiter des produits de la mer, qui sont si beaux et si bons que j'achète à l'Hippocampe et à la Marée Gruissannaisse.

Le café et les tisanes d'une de mes trois fées des Halles, Laëtitia de La tasse gourmande ont réchauffé avec douceur, le temps anxiogène de l'isolement, tout comme les encouragements de ma Fée Fleur, de  A Fleur de Thau, dont les moules et les huitres si savoureuses attendent mon installation, mais qui a toujours eu les mots pour me redonner du courage et le sourire.

Les miels de Carole, La ruche des Halles, rayonnent comme son sourire et sa générosité. Je tiens encore à la remercier, ainsi que le Père Noël, ce monsieur si gentil qui a fait le tour des commerçants des Halles, qu'elle a su mobiliser, malgré les fortes chaleurs pour me permettre de retrouver, non seulement le goût et l'odorat, mais confirmer ce sentiment profond qu'à Narbonne, je suis à la maison.

 

Narbonne est ma ville de coeur, je m'y sens bien et n'ai qu'une hâte, pouvoir m'y installer enfin. J'espère l'année prochaine.

Les Halles y sont mon point d'attache. Elles restent chaleureuses et gourmandes, malgré la crise sanitaire.

@ Monique Parmentier

A la fin de mon séjour, la rose des Elysiques, lorsque je suis ressortie, a refleuri, alors que le rosier semblait mourant au début de mon séjour. Elles m'ont redonnées, comme mes trois fées, ces trois roses, l'énergie nécessaire pour croire en cet avenir si incertain

Mille e mille volte grazie, à tous ceux, y compris les infirmières et le médecin, qui ont pris soin de moi, avec cette gentillesse et ce sourire, si propre aux narbonnais, sourire que même les masques ne parviennent jamais à effacer.

Par Monique Parmentier

J’ai réalisé toutes les photos

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>